Réseau Voltaire
États

Union européenne

 
 
 
 
 
 
 
Après la Grèce, l’Irlande…
La crise de l’euro bégaie
par Jean-Claude Paye
 
 
 
 
 
 
 
 
Crise et chuchotements
€uro : l’hypothèse du pire
par Jean-Michel Vernochet
€uro : l'hypothèse du pire Paris (France) | 18 mai 2010
La crise budgétaire grecque, devenue crise de l’euro, n’est pas la conséquence fatale d’une autorégulation des marchés, mais d’une attaque délibérée. Pour Jean-Michel Vernochet, elle participe d’une guerre économique conduite, depuis Washington et Londres, selon les mêmes principes que les guerres militaires actuelles : recours à la théorie des jeux et stratégie du chaos constructeur. L’enjeu final est de contraindre les Européens à s’intégrer dans un Bloc atlantique, c’est-à-dire dans un Empire où ils payeront automatiquement le déficit budgétaire anglo-saxon par le biais d’un euro dollarisé. Un premier pas a déjà été franchi avec l’accord conclu entre l’Union européenne et le FMI, accordant au Fonds une tutelle partielle sur la politique économique de l’Union.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Articles les plus populaires
La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient
La Syrie, centre de la guerre du gaz au Proche-Orient
De la géopolitique du pétrole à celle du gaz
 
Le Brexit redistribue la géopolitique mondiale
Le Brexit redistribue la géopolitique mondiale
27 ans après la chute du Mur de Berlin
 
L
L’OTAN : du Gladio aux vols secrets de la CIA
La manipulation des démocraties européennes
 
Quand la CIA finançait les intellectuels européens
Quand la CIA finançait les intellectuels européens
Enquête sur les réseaux d’influence états-uniens
 
Histoire secrète de l
Histoire secrète de l’Union européenne
Première partie : du CFR au Bilderberg
 
€uro : l
€uro : l’hypothèse du pire
Crise et chuchotements
 
Le suicide européen face à la Turquie
Le suicide européen face à la Turquie
L’Histoire sur le point de se répèter