Réseau Voltaire

La guerre de l’ASL contre la liberté de culte (vidéo)

| Damas (Syrie)
+

La presse occidentale décrit l’« Armée syrienne libre » comme une organisation sunnite conservatrice, par opposition à Al-Qaeda (et sa branche locale le Front de soutien au Peuple du Levant) qui serait, elle et uniquement elle, extrémiste.

Cette présentation est fausse tout d’abord parce que certains des leaders de l’« Armée syrienne libre » sont des responsables de longue date d’Al-Qaeda. Il n’est donc pas possible de distinguer complètement les deux structures l’une de l’autre. Ensuite, l’ASL se place sous l’autorité spirituelle du cheikh Adnan al-Arour dont le programme est explicitement takfiriste, c’est-à-dire qu’il entend épurer la communauté musulmane et expulser ou tuer les non-musulmans.

En armant et en finançant le Takfir, l’OTAN et le CCG espèrent provoquer une guerre religieuse qui permette aux puissances coloniale de diviser le Proche-Orient pour mieux y régner. Ce projet politique, connu comme « remodelage du Moyen-Orient élargi », se cristallise en Syrie puisque la civilisation syrienne est porteuse du projet opposé : des institutions laïques garantissant la liberté de culte et encourageant la coopération entre les religions.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.