Réseau Voltaire

« Les partenaires de la Russie au G8 sont sceptiques »

+

Pauvre Russie riche en pétrole ! Elle essaye tellement d’être prise au sérieux dans sa présidence du G8 ! Vladimir Poutine espère faire du sommet de Saint Petersbourg un moment important et il désire travailler avec ses collègues à des conversations érudites sur l’éducation, les maladies infectieuses et la « sécurité énergétique ». Mais Poutine a été peu payé de ses efforts et Dick Cheney a récemment accusé la Russie de retrouver le chemin de « l’Empire du Mal ». Poutine a alors décrit les États-Unis comme un loup prêt à se jeter sur les États les plus vulnérables. Les Européens assistent aux échanges tout en craignant d’être pris dans une prochaine dispute énergétique entre la Russie et l’Ukraine.
On peut se demander ce que la Russie fait au sein du G8 avec les pays à l’économie la plus puissante alors que la Chine n’en fait pas partie. Le PIB russe n’est que celui de Los Angeles et de sa grande banlieue. S’il veut être respecté, peut-être que Poutine devrait se montrer plus offensif et rappeler à ses homologues qu’il est un président légitime et populaire. Oh, certes, il a tué la presse libre en Russie, mais les Russes voulaient un homme à poigne. Il pourrait rappeler que la Russie ne souffre pas de déficit budgétaire, même si pour cela elle a sacrifié ses retraités. Mais après tout, ils peuvent déjà s’estimer heureux d’être en vie compte tenu de la baisse de l’espérance de vie de 10 ans en Russie depuis la chute du Mur de Berlin. Après tout, peut-être que Poutine pourra présenter cela comme la solution pour régler le vieillissement des populations dans les pays de ses homologues : laisser se développer l’alcoolisme, le Sida et les meurtres.
Tout compte fait, compte tenu de ses résultats, peut-être que Poutine ne devrait pas les mettre en avant. Il comptera sur la vodka pour prendre une photo de famille souriante lors de la réunion et jouera sur les prix du pétrole pour obtenir le respect.

Source
Daily Star (Liban)
Korea Herald (Corée du Sud)

« Russia’s skeptical G8 partners », par Kenneth Rogoff, Korea Herald, 8 juin 2006.
« Prepare for a Comrade Crocodile, Comrade Wolf face-off, Daily Star, 8 juin 2006.

Kenneth Rogoff

Kenneth Rogoff Kenneth Rogoff, ancien économiste en chef au FMI, enseigne l’économie et la science politique à l’université de Harvard.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.