Réseau Voltaire

Négociations Gazprom-consortium pour le chantier du gazoduc Iran-Pakistan-Inde

| Moscou (Russie)
+

Gazprom négocie avec les membres du consortium pour la construction du gazoduc Iran-Pakistan-Inde, a annoncé le vice-président du holding gazier russe, Alexandre Medvedev, lors d’un point de presse mardi.

« Nous avons fait depuis longtemps nos propositions relatives au chantier et à l’itinéraire de ce gazoduc. Maintenant, Gazprom mène aussi bien des négociations tripartites qu’avec chacun des membres du consortium », a-t-il indiqué.

« La condition la plus importante de la réalisation de ce projet sera un accord entre les gouvernements de tous les pays engagés », a estimé M. Medvedev.

Par la suite, Gazprom pourrait se joindre à ce projet en tant que compagnie offrant des services de recherche scientifique et, « sous certaines conditions », comme participant au projet.

L’accord tripartite sur la construction du gazoduc Iran-Pakistan-Inde devrait être signé avant la fin juin à Téhéran.

Le chantier du gazoduc dont le coût s’élèvera à 7,4 milliards USD pourrait être lancé en juin 2007, selon les gouvernements des pays participant au projet.

En mai, ces pays ont convenu que 110 millions de mètres cubes de gaz iranien seraient exportés vers l’Inde et le Pakistan journellement.

La possibilité de construire un gazoduc parallèle sera examinée si les besoins de l’Inde et du Pakistan s’avèrent supérieurs à la capacité de la première tranche.

Source
RIA Novosti (Fédération de Russie)

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.