Réseau Voltaire

Le monde arabe s’indigne de l’agression israélienne en Syrie

+

Le quotidien saoudien Arab News rend compte des différentes réactions diplomatiques à l’attaque israélienne, à commencer par la condamnation par l’Arabie saoudite. Riyad a en effet exprimé sa solidarité envers la Syrie et a qualifié l’attaque « d’acte de provocation qui va mettre en danger le processus de paix au Proche-Orient et menacer la sécurité mondiale »
Les États-Unis ont eux incité les deux pays à ne rien faire qui puisse augmenter les tensions ou mener à des hostilités au Proche-Orient. Mais un membre de l’administration Bush, qui s’est confié à Arab News sous couvert de l’anonymat, n’a laissé aucun doute planer sur le camp que soutient Washington : « Nous avons dit et répété au gouvernement syrien qu’il se trouve du mauvais côté de la guerre contre le terrorisme et qu’il doit cesser d’abriter des terroristes. C’est toujours notre position. »
Le ministre des Affaires étrangères syrien, Farouk Shara, a envoyé une lettre au Conseil de sécurité de l’ONU afin que ce dernier envisage d’engager des démarches pour dissuader le recours « à des actes provocateurs et agressifs ». Damas fera néanmoins preuve de retenue, a-t-il ajouté.
Le monde arabe a réagi violemment, d’après Arab News, et Amr Moussa, secrétaire-général de la Ligue Arabe a appelé à une réunion urgence de l’organisation pan-arabe, après avoir qualifié le bombardement de « terrorisme d’État ». D’après lui, cette attaque « reflète les intentions agressives [d’Israël] à l’égard de tous les territoires arabes, qu’ils soient syriens, libanais ou palestiniens »
Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Marwan Al-Muasher, a lui déclaré qu’« une attaque contre un pays arabe frère (…) précipiterait toute la région dans un cercle continu de violence » Il a cependant nuancé son propos en indiquant que « le temps est venu de reconsidérer ces opérations israéliennes (…) et le temps est venu de reconsidérer les actes qui sont aussi réalisés par certaines organisations, notamment celui d’hier », faisant ici allusion en apparence à l’attentat survenu samedi à Haïfa.
Le Qatar a pour sa part déclaré, par la voie du Ministère des Affaires étrangères, que le raid israélien allait faire augmenter les tensions régionales : « De telles actions sont une menace dangereuse sur la paix au Proche-Orient et ramènent la région dans une atmosphère de guerre, de violence et de tensions ».

Source
Arab News (Arabie saoudite)
Arab News est un quotidien saoudien qui propose, en plus de quelques articles originaux, une traduction en anglais des articles d’Asharq Al-Awsat. Celui-ci appartient au Saudi Research Marketing Group du Dr. Abdulmuhsun Alakkas, membre du Conseil consultatif saoudien.
Syria Times (Syrie)

Israel Bombs Syrian ’Base’ », par Nazir Majally, Asharq Al-Awsat, publié par Arab News, 6 octobre 2003. « Arab world condemns Israel`s strike inside Syria », Syria Times, 6 octobre 2003.

Regards du Proche-Orient

Le monde vu du Proche-Orient. Tous les jours, le Réseau Voltaire a relevé les informations publiées dans la presse du Proche-Orient et les a résumé sous forme de dépêches sourcées (mai 2003-janvier 2004).

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.