Réseau Voltaire

Les nouvelles prophéties du pasteur Pat Robertson

| Paris (France)
+

Pat Robertson, le célèbre télévangeliste états-unien, s’est une nouvelle fois distingué, au milieu des hommages et des souhaits de prompt rétablissement destinés à Ariel Sharon.

Le fondamentaliste chrétien proche de la famille Bush, qui appelait à l’assassinat d’Hugo Chavez en août 2005, a cette fois qualifié l’attaque cérébrale dont le premier ministre a été victime de « punition divine » infligée pour avoir abandonner la bande de Gaza aux Palestiniens.

Extrait des propos de Pat Robertson, tenu lors de son émission « The 700 Club », régulièrement suivie par plusieurs millions de téléspectateurs dans le monde :

« Le prophète Joël dit clairement qu’il a de l’inimitié envers ceux qui - je cite : « partagent mon pays ». Dieu considère cette terre comme sienne. Lisez la Bible, il dit : « C’est ma terre ». Et à l’attention de tout Premier Ministre d’Israël qui décide qu’il va la couper en morceaux et la livrer, Dieu dit : « Non. Elle est à moi ». Ariel Sharon était un homme très agréable, une personne dont la compagnie était merveilleuse... J’ai prié avec lui en privé. Mais voilà qu’il est sur le point de mourir. Il était en train de partager la terre de Dieu, et je dirais : malheur à tout premier ministre qui prend la même direction pour apaiser l’Union Européenne, les Nations unies et les États-Unis d’Amérique. Dieu a dit : « Cette terre m’appartient. Vous avez intérêt à la laisser tranquille !  ».

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.