Réseau Voltaire

« L’Europe, les Etats-Unis et le Grand Moyen-Orient »

+

Les dirigeants américains et européens ont commencé à parler de la nécessité de promouvoir un accroissement de la liberté, de la justice et de la démocratie dans le « Grand Moyen-Orient ». Les États-Unis espèrent ainsi faire un pas décisif dans la guerre au terrorisme tandis que les Européens veulent stabiliser leurs voisins du Sud et endiguer les flux d’immigration clandestine et le crime organisé. Pour cela ils veulent mettre en place une coopération pacifique avec les partenaires locaux pour aboutir à un changement de régime pacifique et démocratique.
C’est un changement d’approche décisif : par le passé, c’était le statut quo qui primait pour des raisons pétrolières ou de sécurité.
En premier lieu, le changement doit venir de l’intérieur de la région, il faut donc soutenir les activistes démocratiques, parfois durement réprimés. À chaque voyage d’un responsable politique dans la région, la question des Droits de l’homme doit être évoquée et le soutien aux démocrates affichés. Même si Washington a doublé le budget de la National Endowment for Democracy cela reste insuffisant. Il faut aller plus loin, notamment du côté de l’Union européenne, et par la création d’un forum transatlantique pour la promotion de la démocratie.
Il faut aussi promouvoir la sécurité dans la région. Cela passe par une résolution du conflit israélo-palestinien, un soutien à la démocratisation turque, des pressions sur l’Iran pour qu’il abandonne ses armes et le maintien d’une force de stabilisation en Irak. Nous devons travailler avec les États arabes modérés et nous inspirer du processus d’Helsinki en Europe. L’OTAN doit aussi jouer un rôle dans la stabilisation.
Pour mener à bien ces politiques, il faut une nouvelle génération de diplomates et de bâtisseurs de démocraties. Il faut une réorganisation des gouvernements pour qu’ils conservent ces objectifs à long terme. Il faut créer un département à la Promotion de la démocratie aux États-Unis et un commissaire à la Promotion de la démocratie et des Droits de l’homme dans la prochaine Commission européenne.

Source
Le Monde (France)

« L’Europe, les Etats-Unis et le Grand Moyen-Orient », par Urban Ahlin, Ronald Asmus, Steven Everts, Jana Hybaskova, Mark Leonard, Michael McFaul, Michael Mertes, Le Monde, 13 avril 2004

Urban Ahlin

Urban Ahlin est député suédois et président de la commission des Affaires étrangères du Parlement suédois.

 
Ronald Asmus

Ancien secrétaire d’État adjoint aux Affaires européennes (1997-2000), Ronald Asmus est directeur exécutif du German Marshall Fund (États-Unis).

 
Jana Hybaskova

Jana Hybaskova est ancienne ambassadrice de la République tchèque au Koweit, poste dont elle a été révoquée pour sanctionner ses critiques du manque d’investissement de son pays en Irak.

 
Michael Mertes

Michael Mertes est ancien conseiller du chancelier allemand Helmut Kohl sur les affaires européennes. Il est associé-gérant de Dimap Consult (Allemagne).

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.