Réseau Voltaire

Les néo-cons s’inquiètent de l’appui de Moscou au mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre

| Washington D. C. (États-Unis)
+

La diffusion par la première chaîne de télévision publique russe d’une soirée spéciale sur le complot du 11-Septembre autour du film de Giulietto Chiesa, Zéro, enquête sur le 11-Septembre, n’en finit pas de créer des remous.

L’émission a rassemblé 34 millions de téléspectateurs, un record absolu pour un programme d’information hors événementiel (c’est-à-dire hors élections ou guerres). Elle a massivement convaincu l’opinion publique russe, mais soulevé de vifs débats au sein de la classe dirigeante. Celle-ci est en effet profondément divisée depuis l’attaque géorgienne contre l’Ossétie du Sud entre d’une part les partisans de l’entente économique avec les États-Unis et Israël (qui s’expriment dans la presse de Boris Berezovsky) et, d’autre part, les partisans de la rupture (conduits par le président Dmitry Medvedev et le Premier ministre Vladimir Poutine).

Dans sa prochaine livraison (datée du 13 octobre 2008), le Weekly Standard, hebdomadaire des néo-conservateurs US, s’indigne de cette programmation. Plus encore que de la dégradation des relations USA-Russie, il s’inquiète de l’appui ainsi apporté par Moscou au mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre :

« Moscou a encouragé une orgie d’hystérie anti-américaine dans les médias loyalistes russes. Le 12 septembre, le lynchage anti-américain a atteint un nouveau niveau : une soirée spéciale en prime-time sur la télévision publique propageant l’idée que les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et le Pentagone sont une action intérieure des faiseurs de guerre américains.
(…) Indépendamment des effets [de ce programme] en Russie, il va probablement favoriser l’extension des théories de la conspiration sur le 11-Septembre dans le monde entier en leur donnant une aura de légitimité.
Jusqu’ici cette insulte n’a reçu aucune réponse de Washington. Elle le devrait. La prochaine fois que le ministre russe des Affaires étrangères Sergey Lavrov rencontrera Condoleezza Rice, ils ne manqueront pas de questions désagréables à discuter, pourtant la diffusion [du film]
Zéro mérite d’être abordée. »

L’appui de gouvernements étrangers au mouvement pour la vérité sur le 11-Septembre est le fruit d’un long travail conduit par Thierry Meyssan depuis 2002. Si le soutien d’États musulmans ou latino-américains avait eu peu d’impact aux États-Unis même, celui de la Russie change la donne. Il a été amorcé dès 2005 avec la participation du général Léonid Ivashov (ancien chef d’état-major interarmes de la Fédération de Russie) à la conférence Axis for Peace, puis la préface de la même personnalité pour la réédition de L’Effroyable imposture 1, enfin l’organisation de cette soirée télévisée. Le basculement du Kremlin est intervenu après l’agression géorgienne encadrée par des conseillers états-uniens et israéliens.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.