Réseau Voltaire

« Arrêtez d’être conciliant avec Poutine en Tchétchénie »

+

Quand George W. Bush et Vladimir Poutine vont se rencontrer ce mois ci à Bratislava, la guerre en Tchétchénie sera certainement abordée alors que le temps est compté au Caucase.
Il y a trois ans, le président Bush a donné à Poutine le feu vert pour sa politique de pacification en Tchétchénie qui consistait à prendre des mesures draconiennes contre la population civile, à instaurer un gouvernement fantoche et à mener une campagne de propagande en Occident pour présenter les résistants tchétchènes comme des terroristes. Cette stratégie n’a pas fonctionné : la résistance n’a pas été vaincue, le nouveau gouvernement n’est pas reconnu par la population et les dirigeants tchétchènes accusés de terrorisme ont été lavé des accusations par des cours britanniques et états-uniennes. Le seul résultat de cette politique a été un renforcement des éléments radicaux qui ont mené à Beslan. Aujourd’hui, l’opposition des Russes à la guerre ne fait que croître.
L’association des mères de soldats a rejeté la politique de Poutine et la Russie a fait pression pour que cette association ne puisse pas rencontrer les résistants tchétchènes au Parlement européen. La Belgique a choisi le camp russe en refusant les visas aux pacifistes russes. Les Tchétchènes ont alors eu l’impression d’être abandonnés et se sont une nouvelle fois tournés vers les militants radicaux qui développent maintenant leurs réseaux dans toute la région. Le seul moyen d’inverser cette tendance est de négocier mais l’appel d’Aslan Maskhadov en ce sens a été rejeté.
Même Chamil Bassaïev a choisi de suivre le cessez-le feu car il sait que les Tchétchènes veulent donner une chance à la paix.

Source
International Herald Tribune (France)
L’International Herald Tribune est une version du New York Times adaptée au public européen. Il travaille directement en partenarait avec Haaretz (Israël), Kathimerini (Grèce), Frankfurter Allgemeine Zeitung (Allemagne), JoongAng Daily (Corée du Sud), Asahi Shimbun (Japon), The Daily Star (Liban) et El País (Espagne). En outre, via sa maison-mère, il travaille indirectement en partenarait avec Le Monde (France).

« Stop appeasing Putin in Chechnya », par Ahmed Zakaev, International Herald Tribune, 16 février 2005.

Ahmed Zakaev

Ahmed Zakaev Ancien vice-Premier ministre du gouvernement Tchétchène élu en 1997, Ahmed Zakaev est aujourd’hui le représentant d’Aslan Maskhadov. Le Royaume-Uni lui a garanti l’asile politique, en 2003, après qu’il eut été expulsé du Danemark.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.