Réseau Voltaire

11 Septembre : les aéronefs qui ont frappé le WTC n’étaient pas des Boeing 767

+

Le rapport officiel de la National Transportation Safety Board (NTSB) relatif aux deux aéronefs qui ont percuté le World Trade Center le 11 septembre 2001 fait apparaître qu’ils volaient respectivement à 945 km/h et 796 km/h.

Or, l’association états-unienne Pilots For 911 Truth relève que selon le fabriquant, les Boeing 767 ne sont plus manoeuvrables et se disloquent à basse altitude au-delà de 660 km/h. Ces données ont été confirmées par un des anciens dirigeants de la NASA, Dwain Deets.

Il s’ensuit que les aéronefs qui ont percuté le World Trade Center ne peuvent pas être les avions de ligne des vols United 175 et American 11.

Dans L’Effroyable imposture, Thierry Meyssan avait évoqué la possibilité que des aéronefs militaires aient été substitués aux avions de ligne selon la procédure de l’Opération Northwoods (p. 168 de l’édition originale).

Les documents du NTSB déclassifiés à la demande de Pilots For 911 Truth avaient déjà montré que la porte du cockpit du vol American 77 étaient restée fermée depuis le décollage jusqu’à ce que l’on perde sa trace et qu’on le déclare écrasé sur le Pentagone. Il s’ensuit que cet avion n’a pas pu être détourné en vol.

==

Pour en savoir plus : consultez le site de Reopen 911.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.