Réseau Voltaire

Une nouvelle guerre israélo-libanaise serait trop risquée

+
JPEG - 12.3 ko

Le Washington Institute for Near East Policy (WINEP), le think tank créé par l’AIPAC, publie un rapport de Jeffrey White, If War Comes. Israel vs. Hizballah and Its Allies (Si la guerre advient, Israël face au Hezbollah et à ses alliés).

Cette étude extrapole ce que pourrait être la prochaine guerre israélo-libanaise à partir du bilan de la guerre de 2006 et des efforts militaires réalisés depuis de part et d’autres.

Avant même sa publication, le document est obsolète en ce qu’il néglige le rôle de l’armée libanaise. Or, l’incident d’Edeissi, le 3 août dernier, a permis de vérifier que l’armée ne considère plus le soutien au Hezbollah comme une prise de position partisane dans la vie politique libanaise, mais se tient majoritairement aux côtés de la Résistance pour défendre le pays.

Quoi qu’il en soit, le rapport examine les possibilités d’extension du conflit aux Territoires palestiniens, à la Syrie et à l’Iran pour parvenir à un embrasement régional. Bien qu’il n’envisage pas de possible défaite israélienne (il ne reconnaît pas même celle de 2006), il prévoit qu’une telle guerre ne pourrait se terminer que par l’affaiblissement durable de l’une des parties, voire son anéantissement politique. Il conclut qu’à ce stade, aucune des parties en présence, y compris Israël, ne peut se risquer à susciter une telle épreuve de force.

==

If War Comes. Israel vs. Hizballah and Its Allies, par Jeffrey White, Washington Institute for Near East Policy (septembre 2010), 60 p., 1,3 Mo.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

Les journalistes et la guerre
Les journalistes et la guerre
par Thierry Meyssan
Exclusif : Les projets secrets d'Israël et de l'Arabie saoudite
En parallèle des négociations USA-Iran
Exclusif : Les projets secrets d’Israël et de l’Arabie saoudite
par Thierry Meyssan
Madame Bokova, Palmyre, Sana'a et Ninive exigent votre démission
Lettre ouverte à la directrice générale de l’Unesco
Madame Bokova, Palmyre, Sana’a et Ninive exigent votre démission
par Hassan Hamadé
Les projets de réorganisation du « Moyen-Orient élargi »
Les projets de réorganisation du « Moyen-Orient élargi »
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
La main longue de l'Otan
« L’art de la guerre »
La main longue de l’Otan
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
374. Grèce : survivre sous l'euro
« Horizons et débats », 15e année, n° 17, 29 juin 2015
Grèce : survivre sous l’euro
Partenaires
 
373. TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
« Horizons et débats », 15e année, n° 15-16, 22 juin 2015
TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
Partenaires
 
La Troïka tente d'asphyxier la Grèce quoi qu'il en coûte
La Troïka tente d’asphyxier la Grèce quoi qu’il en coûte
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire
 
L'Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
Les câbles saoudiens de Wikileaks
L’Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
par Elie Hanna , Réseau Voltaire