Réseau Voltaire

En 1951-52 la dictature cubaine a organisé un pont aérien pour les immigrants juifs en Israël

+

Le journal cubain Juventud Rebelde a révélé que, dans les années 1951-1952, un pont aérien a été organisé par la société cubaine Intercontinental Aérea de Cuba S.A. de l’homme d’affaire Narciso V. Roselló Otero pour transporter 150 000 immigrants juifs en Israël (dont 115 000 venant d’Irak et 25 000 d’Iran).

Ces révélations permettent de reconstituer une opération jusqu’ici partiellement connue.

Afin de coloniser la Palestine, le mouvement sioniste entendait non seulement déplacer les survivants européens des persécutions nazies, mais aussi les populations juives du Proche-Orient.
Pour contraindre les juifs irakiens à émigrer, le mouvement sioniste agit en trois temps :
- Un accord fut conclu avec le Premier ministre irakien pro-Britannique Nuri al-Said pour que les juifs irakiens prennent un billet pour Israël sans retour. Le parlement adopta la loi de dénaturalisation, le 9 mars 1950 : les juifs irakiens qui quittaient le pays devaient renoncer par écrit à leur nationalité et ne pouvaient revenir.
- Du 19 mars 1950 au 30 janvier 1951, une campagne d’attentats à la bombe frappa des lieux de réunion de la communauté juive. Ils furent faussement attribués aux officiers du Golden Square (qui avaient soutenu l’Allemagne contre les Britanniques durant la Seconde Guerre mondiale). Ils étaient en réalité organisés par les services israéliens sous la direction de Mordechaï Ben Porat (comme cela a été établi en 1956 par le magazine israélien d’Uri Avnery, Haolam Hazeh).
- Immédiatement, un pont aérien organisé depuis Cuba par la dictature du général Fulgencio Batista permettait l’évacuation de 115 000 juifs, affolés par la tournure des événements. Les avions partaient de Bagdad et faisaient escale à Nicosie (Chypre). Cependant, à la fin de l’opération, des avions avec une capacité plus importantes relièrent directement l’Irak à Israël pour accélérer le transfert.

Le terroriste Mordechaï Ben Porat, un proche de David Ben Gourion, fut quatre fois député et une fois ministre sans portefeuille. En 2001, il reçut le Prix d’Israël pour l’ensemble de son action et pour avoir poussé les juifs irakiens à émigrer en particulier.

Narciso V. Roselló Otero émigra de Cuba aux Etats-Unis après l’attaque de sa résidence par les révolutionnaires de Fidel Castro. Ils y saisirent les armes qu’ils utilisèrent pour prendre La Havane et renverser le général Batista.

==

« Pilotos cubanos en la Tierra Santa », par Luis Hernández Serrano, Juventud Rebelde, 16 octobre 2010.

==

Bibliographie :
- Ropes of Sand : America’s Failure in the Middle East, par Wilbur Crane Eveland, WW Norton & Co (1981, 382 p.), ISBN-13 : 978-0393013368.
- Ben Gurion’s Scandal : How the Haganah and the Mossad Eliminated Jews, par Naeim Giladi, Dandelion Books,U.S. (Seconde édition 2003, 364 p.), ISBN-13 : 978-1893302402.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.