Réseau Voltaire

Les USA prévoient 8 milliards de dollars pour 6 mois de zone d’exclusion aérienne

+
JPEG - 18 ko

Une étude du Center for Strategic and Budgetary Assessments (CSBA), publiée le 9 mars 2011, étudie le coût probable pour les États-Unis de la mise en œuvre d’une zone d’exclusion aérienne en Libye.

La méthode choisie est celle de l’extrapolation à partir du coût effectif des opérations similaires conduites en Bosnie-Herzegovine, au Kosovo et en Irak. Le coût moyen estimé est de l’ordre de 10 USD par an et par mètre carré. Il s’ensuit qu’une zone d’exclusion aérienne sur le très vaste désert libyen serait particulièrement onéreuse.

Le CSBA estime que le bombardement initial visant à détruire les radars, batteries anti-aériennes et aéroports libyens devrait coûter entre 500 millions et un milliard de dollars. Une fois ce travail réalisé, la mise en œuvre de la zone d’exclusion aérienne devrait coûter 100 à 300 millions de dollars par semaine.

En six mois, la facture se situera donc dans une fourchette allant de 3,1 milliards de dollars minimum à 8,8 milliards maximum. Cette estimation ne porte que sur la zone d’exclusion aérienne et non sur un possible débarquement des Marines au sol.

===

Selected options and costs for a no-fly zone over Libya, par Todd Harrison et Zack Cooper, Center for Strategic and Budgetary Assessments, 9 mars 2011, 8 p., 650 Ko.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

En Italie, une école de Prédateurs
En Italie, une école de Prédateurs
« L’art de la guerre »
 
L'Otan lance le Trident
L’Otan lance le Trident
« L’art de la guerre »
 
La course aux armes high-tech
La course aux armes high-tech
« L’art de la guerre »
 
Lady Pesc dans le chœur de l'Otan
Lady Pesc dans le chœur de l’Otan
« L’art de la guerre »
 

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

Les journalistes et la guerre
Les journalistes et la guerre
par Thierry Meyssan
Exclusif : Les projets secrets d'Israël et de l'Arabie saoudite
En parallèle des négociations USA-Iran
Exclusif : Les projets secrets d’Israël et de l’Arabie saoudite
par Thierry Meyssan
Madame Bokova, Palmyre, Sana'a et Ninive exigent votre démission
Lettre ouverte à la directrice générale de l’Unesco
Madame Bokova, Palmyre, Sana’a et Ninive exigent votre démission
par Hassan Hamadé
Les projets de réorganisation du « Moyen-Orient élargi »
Les projets de réorganisation du « Moyen-Orient élargi »
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire
 
La main longue de l'Otan
« L’art de la guerre »
La main longue de l’Otan
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
374. Grèce : survivre sous l'euro
« Horizons et débats », 15e année, n° 17, 29 juin 2015
Grèce : survivre sous l’euro
Partenaires
 
373. TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
« Horizons et débats », 15e année, n° 15-16, 22 juin 2015
TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
Partenaires
 
La Troïka tente d'asphyxier la Grèce quoi qu'il en coûte
La Troïka tente d’asphyxier la Grèce quoi qu’il en coûte
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire
 
L'Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
Les câbles saoudiens de Wikileaks
L’Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
par Elie Hanna , Réseau Voltaire