Réseau Voltaire

Libye : les preuves en images du bombardement par l’OTAN de l’université Nasser de Tripoli

Photographies prises par Mohammed Al-Alam, étudiant à l’université Nasser de Tripoli, et transmises à l’auteur.

| Ottawa (Canada)
+

La guerre de l’OTAN contre la Libye n’est pas une entreprise humanitaire. C’est une guerre d’agression caractérisée et une violation du droit international.

Des crimes de guerre sont commis par l’OTAN.

Les hôpitaux et les universités ont été bombardés. L’infrastructure civile a été brutalement détruite.

Récemment l’université Nasser à Tripoli a été bombardée. Des membres du personnel et des étudiants ont été blessés ou tués sans aucune justification.

L’OTAN attise la guerre civile et bombarde la Tripolitaine en vue de démembrer la Libye.

L’objectif implicite est de détruire l’économie libyenne et d’empêcher le pays de se développer comme un État-nation. C’est pourquoi les écoles et les universités, les hôpitaux, les chantiers navals, des usines, sans parler des zones résidentielles, ont été la cible de bombardements de l’OTAN.

Les images ci-dessous peuvent choquer les personnes sensibles.

GIF - 44.2 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 58.9 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 64.4 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 66.3 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 69.4 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 68.9 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 66.3 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 66.6 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 77.1 ko
© Mohammed Al-Alam
GIF - 71.6 ko
© Mohammed Al-Alam
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.