Réseau Voltaire

Syrie : attaques terroristes répétées contre la population et les infrastructures publiques

+

S’il fallait encore des preuves que la Syrie n’est pas secouée par une révolte généralisée, mais bel et bien par des actes destinés à terroriser la population et susciter son ressentiment vis-à-vis d’un gouvernement décidément trop populaire, les récents actes de sabotage des infrastructures publiques ne laissent plus guère de doute.
Dans la province d’Idleb, un engin explosif artisanal installé en bord de route a causé la mort de 6 employés d’une usine textile, et blessé 16 autres qui se rendaient en minibus sur leur lieu de travail. Le transport ferroviaire de carburant destiné à la production d’électricité a en outre été visé dans le même secteur par un engin explosif, blessant trois employés qui se trouvaient à bord du train.
À Deir Ezzor, ce sont des pylônes de lignes électriques à haute tension qui ont fait l’objet d’actes de sabotage, provoquant d’importantes perturbations sur le réseau de distribution.
L’« Observatoire syrien des droits de l’homme » (Bureau londonien des Frères musulmans) n’est pas encore parvenu à attribuer ces actes à la répression gouvernementale, préférant dénoncer d’hypothétiques massacres commis par l’armée sans apporter le moindre élément concret pour appuyer ses dires.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.