Réseau Voltaire

La Grande-Bretagne « reconditionne » Al-Qaïda

+

Abou Qatada, l’homme qui avait été surnommé « l’ambassadeur d’Ossama Ben Laden en Europe » par la presse anglo-saxonne, et qui est inscrit sur la liste des individus lié avec Al-Qaïda par le comité 1267 du Conseil de sécurité des Nations unies, vient d’être mis en liberté conditionnelle en Grande Bretagne.

Grâce à une intervention de la Cour européenne des Droits l’homme, qui s’est opposée à son extradition vers la Jordanie où il devait être jugé, il sera totalement libre d’ici trois mois « si aucun accord n’est trouvé ».

De plus le Daily Telegraph a révélé que les journalistes de la BBC ont reçu pour instruction de ne plus qualifier Abou Qatada « d’extrémiste », ainsi que de « ne pas faire usage d’images qui suggèrent que le prédicateur est en surpoids ».

L’affaire fait scandale en Grande-Bretagne, où on ne comprend pas comment celui qui était qualifié d’« extrêmement dangereux » par l’ancien ministre de l’Intérieur David Blunkett, et qui était détenu dans la prison de haute sécurité de Long Lartin, peut se voir ainsi remis en liberté.

Comme nous l’anticipions dès mai 2011, la mise en scène médiatique de la mort d’Ossama Ben Laden préparait le recyclage des hommes de son réseau au service de la nouvelle stratégie des États-Unis. Après avoir aidé à la lutte contre les Soviétiques en Afghanistan, puis servi de faux-nez lors des attentats du 11 septembre, et enfin avoir été utilisés contre la résistance irakienne, ils sont désormais affectés au détournement du « Printemps arabe » et à la lutte contre l’Alliance des résistances (Iran, Syrie, Hezbollah).

Ainsi en Syrie, ce sont les hommes issus du réseau Al-Qaïda qui, financés par le Qatar et encadrés par des instructeurs militaires turcs, britanniques et français, constituent la majeure-partie des effectifs de ce que la presse occidentale nomme « Armée syrienne libre ».

La BBC veille désormais à l’image de ceux qui sont susceptibles de servir une telle cause.

Réseau Voltaire International

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

Rupture du G-20 à Brisbane
Rupture du G-20 à Brisbane
par Alfredo Jalife-Rahme
Du « plan Yinon » à la « stratégie Yaalon »
L’expansionnisme israélien et la balkanisation du Levant
Du « plan Yinon » à la « stratégie Yaalon »
par Alfredo Jalife-Rahme
Washington va-t-il confier le monde arabe à Riyad et Téhéran ?
« Sous nos yeux »
Washington va-t-il confier le monde arabe à Riyad et Téhéran ?
par Thierry Meyssan
Le Pentagone met au point des lasers contre les drones
Le Pentagone met au point des lasers contre les drones
Réseau Voltaire International
 
Asian Games : Poutine-Obama 2-0
« L’art de la guerre »
Asian Games : Poutine-Obama 2-0
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire International
 
Horreur à Rakka
Horreur à Rakka
Réseau Voltaire International
 
Beijing, le crépuscule asiatique post-Bretton Woods
Beijing, le crépuscule asiatique post-Bretton Woods
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire International
 
Renzi sur le drone de l'émir
« L’art de la guerre »
Renzi sur le drone de l’émir
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire International
 
La Coalition divisée sur ses objectifs
« Sous nos yeux »
La Coalition divisée sur ses objectifs
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire International