Réseau Voltaire

L’Assemblée générale appelle à une conférence de paix pour le Proche-Orient à Moscou

+

L’envoyé spécial des secrétaires généraux de l’ONU et de la Ligue arabe, Lakdhar Brahimi, a présenté son rapport sur la situation en Syrie à l’Assemblée générale des Nations Unies et devrait le développer devant le Conseil de sécurité.

M. Brahimi a souligné que la paix ne pourra être obtenue que par l’application de l’accord de Genève du 30 juin. Il s’est prononcé (1) pour la création d’une autorité de transition incluant à la fois des membres du gouvernement et de l’opposition (2) le déploiement d’une force onusienne de paix (3) des élections municipales et présidentielle en 2014.

Par ailleurs, l’Assemblée générale a reconnu la Palestine comme État non-membre avec statut d’observateur, en spécifiant que ce siège revenait à l’OLP en sa qualité de représentant du peuple palestinien.

Puis, l’Assemblée générale des Nations Unies a appelé à la convocation d’une conférence de paix à Moscou qui permette un règlement global des conflits israélo-palestinien et israélo-syrien. Celle-ci devrait se baser sur le mandat de la Conférence de Madrid ("restitution de territoires contre paix"), sur la Feuille de route ("solution à deux États") et sur l’Initiative de paix arabe ("normalisation des relations entre États en échange d’une juste solution du problème des réfugiés"). Cette résolution a été adoptée, le 30 novembre 2012, par 193 voix contre 6.

Les États-Unis et Israël, qui pour des raisons de politique intérieure ont voté "contre", ont manifestement invité leurs alliés à voter "pour". En d’autres termes, il y a consensus pour un règlement global au Proche-Orient fondé sur les analyses de James Baker en 1991 (reprises sans succès par Bill Clinton en 1999).

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

Les journalistes et la guerre
Les journalistes et la guerre
par Thierry Meyssan
Exclusif : Les projets secrets d'Israël et de l'Arabie saoudite
En parallèle des négociations USA-Iran
Exclusif : Les projets secrets d’Israël et de l’Arabie saoudite
par Thierry Meyssan
Madame Bokova, Palmyre, Sana'a et Ninive exigent votre démission
Lettre ouverte à la directrice générale de l’Unesco
Madame Bokova, Palmyre, Sana’a et Ninive exigent votre démission
par Hassan Hamadé
374. Grèce : survivre sous l'euro
« Horizons et débats », 15e année, n° 17, 29 juin 2015
Grèce : survivre sous l’euro
Partenaires
 
373. TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
« Horizons et débats », 15e année, n° 15-16, 22 juin 2015
TTIP et TiSA / Supplément Éducation aux médias
Partenaires
 
La Troïka tente d'asphyxier la Grèce quoi qu'il en coûte
La Troïka tente d’asphyxier la Grèce quoi qu’il en coûte
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire
 
L'Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
Les câbles saoudiens de Wikileaks
L’Arabie saoudite soutient le terrorisme en Syrie depuis 2012
par Elie Hanna , Réseau Voltaire
 
En Italie, une école de Prédateurs
« L’art de la guerre »
En Italie, une école de Prédateurs
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
La Grèce est-elle sur le point d'abandonner l'euro ?
La Grèce est-elle sur le point d’abandonner l’euro ?
par Ariel Noyola Rodríguez, Réseau Voltaire
 
Vers la paix au Proche-Orient
Vers la paix au Proche-Orient
par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire