Réseau Voltaire

Un député libanais dirige le trafic d’armes vers la Syrie

| Beyrouth (Liban)
+

Le quotidien libanais Al-Akhbar et la chaîne de télévision OTV ont diffusé des enregistrements montrant l’implication du député Okab Sakr dans un vaste trafic d’armes en direction de la Syrie. Le parlementaire a été contraint d’admettre les faits qu’il n’avait cessé de nier jusque là. Dans une déclaration à la presse, il a revendiqué « être fier de ce qu’il a fait ».

Okab Sakr est l’un des trois députés chiites membres de l’Alliance du 14-Mars, c’est-à-dire de la Coalition pro-saoudienne et pro-occidentale constituée autour de Saad Hariri. Journaliste, il a été rédacteur en chef adjoint d’Al-Balad, et a fondé le site internet de référence de l’opposition libanaise, NowLebanon.com.

Régulièrement mis en cause par la presse syrienne, il était accusé d’organiser le transport des armes offertes par l’OTAN et le Conseil de coopération du Golfe aux Contras.

Dans un communiqué, diffusé le 18 octobre par le Bureau de presse de Saad Hariri, le cabinet de l’ancien Premier ministre affirmait au contraire que le rôle de M. Sakr était exclusivement politique : « Okab Sakr est chargé par Saad Hariri de suivre la situation en Syrie et de coordonner avec les forces de l’opposition syrienne pour organiser le soutien du Courant du futur au peuple syrien, face aux crimes du régime ».

Il apparaît aujourd’hui que le député est effectivement le principal responsable du trafic d’armes, en violation de la politique de neutralité du Liban et du droit international. Le Courant du futur (parti de M. Hariri) lui a immédiatement apporté son soutien, tout en assurant que le député avait agi « à titre personnel ». Pourtant, un membre de son groupe parlementaire, Khaled Daher, a loué cette « initiative » qualifiée « d’appui noble aux révolutions humanitaires contre le régime des assassins ».

Refusant par avance la levée de l’immunité parlementaire d’Okab Sakr, son parti a appelé à juger d’abord le Hezbollah pour son appui supposé au « régime de Bachar ».

Ci-dessous la traduction des enregistrements

Transcription d’un enregistrement

— Une voix inconnue : allo.
— Okab Sakr : allo.
— L’inconnu : oui, mon frère.
— Okab Sakr : oui.
— L’inconnu : quelle est la requête ? Qu’est-ce qui lui manque ?
— Okab Sakr : Des mitrailleuses, des balles. Nous voulons des balles B K C, des roquettes Rpg, des armes de qualité pour Alep, la banlieue d’Alep et la région d’Idlib.
— L’inconnu : Quelle région spécifiquement ?
— Okab Sakr : Alep, la banlieue d’Azaz et les régions assiégées. À Idlib, il y a des régions qui subissent en ce moment même une attaque féroce. Il faut assurer cette commande.
— L’inconnu : De quelle armes de qualité avez-vous besoin exactement ?
— Okab Sakr : Je ne sais pas, il n’y a pas d’armes spécifiques. Les commandes portent généralement d’anti-avions et d’antichars, avec les armes ordinaires, légères ou moyennes.
— Inconnu : D’accord, d’accord.

(Source : New Orient News)

Transcription du troisième enregistrement

— Abou Rachad (responsable de l’approvisionnement à Hama et ses banlieues) : Salam Aleikom... Où êtes-vous ?
— Louay (porte-parole du Conseil suprême de l’ASL) : Oui mon frère, nous sommes dans une chambre avec Monsieur Okab Sakr et tous les hommes sont présents. Rassures-moi de la situation chez toi.
— Abou Rachad : C’est bien qu’Okab soit près de toi, car nous sommes dans une situation déplorable… la situation est très, très, très urgente, plus que tu ne peux l’imaginer. Les affrontements sont violents et les bombardements intensifs.
— Louay : Bon, d’accord, nous vous avons tous entendus ici dans la chambre, et Monsieur Okab t’a entendu.
— Okab Sakr : votre situation s’est aggravée ? Plus que les deux derniers jours ?
— Abou Rachad : oui. En fait le pilonnage est intensif, et la situation est extrêmement urgente, nous avons besoin d’aide.
— Okab Sakr : d’accord, où est tu ? À Hama ? A Idlib ?
— Abou Rachad : Hama et Idlib.
— Okab Sakr : alors tu demandes d’augmenter les quantités ? La quantité n’est pas suffisante ?
— Abou Rachad : Oui, oui, multipliez les quantités.
— Louay : (s’adressant à Sakr) qu’est-ce que tu en penses ? On multiplie les quantités ?
— Okab Sakr : on augmente les quantités.
— Okab Sakr (s’adressant à Abou Rachad) : Abou Rachad, j’ai reçu beaucoup de rapports de plusieurs hommes de l’intérieur. Ils m’ont confirmé ce que tu viens de dire sur ces deux régions. La situation va s’aggraver. Maintenant, je dirai aux hommes d’augmenter autant que possible les quantités parce que je connais votre situation. Vous êtes très faibles.

(Source : New Orient News)

Réseau Voltaire International

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.

Les partenaires de l'Otan élargie
« L’art de la guerre »
Les partenaires de l’Otan élargie
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire International
 
359. Le dialogue, condition de la paix mondiale
« Horizons et débats », 14e année, n° 29, 8 décembre 2014
Le dialogue, condition de la paix mondiale
Partenaires
 
Quatre membres d'Aqmi remis en liberté contre Serge Lazarevic
Quatre membres d’Aqmi remis en liberté contre Serge Lazarevic
par Gilles Devers, Réseau Voltaire International
 
L'Italie, pôle européen des F-35
L’Italie, pôle européen des F-35
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire International
 
Pourquoi l'Italie doit sortir de l'Otan
Pourquoi l’Italie doit sortir de l’Otan
Réseau Voltaire International
 
South Stream bloqué, la « claque » des États-Unis à l'Union européenne
South Stream bloqué, la « claque » des États-Unis à l’Union européenne
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire International
 
Le Pape entre vérité et diplomatie
« L’art de la guerre »
Le Pape entre vérité et diplomatie
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire International