Réseau Voltaire

Israël s’empare du sous-sol du Golan syrien occupé

+

À la veille d’une visite officielle de Barack Obama en Israël, le ministre israélien de l’Énergie et de l’Eau, Uzi Landau, a concédé une licence à la firme Genie Energy. Elle est autorisée à exploiter les réserves de gaz et de pétrole du Golan syrien occupé par Israël depuis 1967. Cette nouvelle provocation est dirigée à la fois contre la nouvelle administration Obama et contre le gouvernement de Bachar el-Assad.

En 2008, John Kerry, nouveau secrétaire d’État US, avait tenté avec son collègue Chuck Hagel, secrétaire nominé à la Défense, d’organiser une négociation indirecte Israël-Syrie pour la restitution du plateau du Golan à Damas.

L’exploitation du sous-sol d’une zone occupée par la partie occupante est strictement interdite en droit international.

Genie Energy s’est spécialisé dans les techniques de fragmentation des roches de schiste malgré ses effets dévastateurs sur l’environnement.

Genie Energy est une société de droit US, partiellement détenue par Lord Jacob Rothschild et Rupert Murdoch. L’ancien vice-président des États-Unis, Dick Cheney, siège à son Conseil stratégique consultatif.

Ce projet d’exploitation est dirigé par le général Effi Eitam (photo). En 1990, une cour martiale avait bloqué sa promotion après qu’il eut donné l’ordre à ses soldats de casser les os d’un Palestinien de 21 ans, Ayyad Aqel, lequel décéda de ses blessures. Le général Effi Eitam a créé le parti religieux sioniste AHI qui milite pour la déchéance des Palestiniens de 1948 de leur nationalité israélienne, pour la déportation des Palestiniens des Territoires, et pour la création d’un Grand Israël.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.