Réseau Voltaire

Le statut de la FNUOD interdit des casques bleus russes sur le Golan

+

Créée en pleine Guerre froide, la Force des Nations unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD) ne devait pas comprendre de troupes provenant d’un État membre permanent du Conseil de sécurité.

La proposition russe de remplacer les troupes autrichiennes sur le Golan est donc soumise à modification du Protocole israélo-syrien de 1974. Les experts de l’ONU examine s’il convient de modifier le Protocole ou de faire créer une nouvelle mission par le Conseil de sécurité. Les quatre autres membres permanents s’en sont remis aux intéressés, la Syrie et Israël.

La Syrie a approuvé l’initiative russe. Des pourparlers téléphoniques ont débuté entre le président Poutine et le Premier ministre Netanyahu.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

La Chine dresse la table de l'ordre financier mondial
Sommet de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures
La Chine dresse la table de l’ordre financier mondial
par Ariel Noyola Rodríguez
Le crépuscule de l'Otan
Le crépuscule de l’Otan
par Thierry Meyssan
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
par François Hollande, Réseau Voltaire
 
Le pacte d'acier Otan-UE
« L’art de la guerre »
Le pacte d’acier Otan-UE
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Déclaration commune OTAN-UE
Déclaration commune OTAN-UE
par Donald Tusk,Jean-Claude Juncker,Jens Stoltenberg, Réseau Voltaire