Réseau Voltaire

Luxembourg : Jean-Claude Juncker refuse de démissionner pour le Gladio

+

Le Premier ministre du Luxembourg ; Jean-Claude Juncker, a refusé devant la chambre de démissionner, ce 10 juillet 2013, après la publication du rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur le Service de Renseignement de l’État [cf. document joint].

Le rapport conclut à la responsabilité de M. Juncker dans les errements du service de renseignement qui a, entre autres, procédé illégalement au fichage des 3/5 de la population grand-ducale et à diverses opérations d’espionnage et de chantage.

Le Gladio aurait officiellement été dissous au Luxembourg en 1990 (comme dans les autres États européens) et n’aurait pas poursuivi son activité (au contraire de ce qui a été observé ailleurs). Cependant, les responsables du service de renseignement auraient alors continué à espionner illégalement des personnalités pour des motifs privés sans que le Premier ministre n’intervienne. Ainsi, le directeur des opérations a constitué une société d’intelligence économique, Sandstone, qui travaillait en utilisant les moyens de l’État.

Premier ministre depuis 18 ans, M. Juncker est le plus ancien chef de gouvernement élu au monde. Il a exercé les fonctions de gouverneur (c’est-à-dire administrateur) de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international et est devenu président de l’Euro Groupe de 2005 à 2013.

Pour en savoir plus :
- « La guerre secrète au Luxembourg », par Daniele Ganser, Réseau Voltaire, 4 juillet 2013.

Documents joints

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Les animateurs du réseau sont tous bénévoles.
- Auteurs : diplomates, économistes, géographes, historiens, journalistes, militaires, philosophes, sociologues... vous pouvez nous adresser vos propositions d’articles.
- Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez participer à la traduction des articles.