Réseau Voltaire

Insurrection nationaliste en Libye

+

Les forces nationalistes libyennes ont repris le contrôle de plusieurs villes, notamment, dans le sud du pays.

Plusieurs manifestations anti-Otan ont été rapportées depuis trois jours.

Le drapeau vert flotte à nouveau sur Ajdabiya , Marsa el-Brega, le port de Ras Lanuf, Sabah, Sellouk ou encore Tobruk.

Le Congrès national, imposé par l’Otan —mais souvent composés d’anciens kadhafistes, dont certains sont restés secrètement loyaux— a décrété l’état d’urgence dans tout le pays.

Il n’y a jamais eu de « révolution » en Libye, mais une opération couverte de l’Otan pour provoquer la sécession de Benghazi et utiliser Al-Qaida pour renverser le gouvernement de Tripoli. En définitive, l’Otan a bombardé Tripoli et assassiné Mouamar el-Kadhafi. L’intervention « humanitaire » étrangère a fait 160 000 morts et a contraint les deux tiers de la population à l’exil.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Les prédateurs de la Libye
Les prédateurs de la Libye
« L’art de la guerre »
 
La recolonisation de la Libye
La recolonisation de la Libye
L’art de la guerre
 
Le drone Italie vers la Libye
Le drone Italie vers la Libye
« L’art de la guerre »
 

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.