Réseau Voltaire

La Syrie devient « question de sécurité intérieure » aux USA et dans l’UE

+

Les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, des États-Unis, de la France, de l’Italie, de la Pologne et du Royaume-Uni se sont réunis à Cracovie, le 6 février 2014.

Le principal sujet des travaux était la gestion du retour des jihadistes de Syrie.

Alors que les gouvernements de ces six États avaient facilité, en 2011, le départ de leurs ressortissants vers la Syrie en prévision d’une « libération » par l’Otan, ils craignent aujourd’hui le retour de ces combattants chez eux.

Les ministres ont décidé de faire de ce dossier une « question de sécurité intérieure », a indiqué le secrétaire US à la Sécurité de la Patrie, Jeh Johnson, lors de sa première intervention depuis sa prestation de serment.

Il est à noter que la Russie a fait de la Syrie une « question de sécurité intérieure » dès le début 2012, considérant qu’une fois la Syrie tombée, l’Otan attaquerait le Caucase russe.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.