Réseau Voltaire

La Commission européenne s’empare des avoirs syriens gelés

+

La Commission européenne a annoncé « libérer » les avoirs syriens gelés afin de financer la destruction des armes chimiques syrienne.

Cette décision unilatérale contrevient à la résolution de l’OIAC, adoptée le 15 novembre 2013, qui précise l’incapacité financière de la Syrie pour payer ces destructions et crée un fonds international spécial pour s’y substituer.

Réagissant à cette mesure, le gouvernement syrien a dénoncé le vol des avoirs du peuple syrien. Il a en outre rappelé que des gouvernements d’États membres de l’Union européenne ont et continuent de financer le terrorisme en Syrie, en violation des résolutions pertinentes de l’Onu. De plus, des États membres de l’Union achètent illégalement du pétrole syrien détourné par les Contras, au détriment du peuple syrien.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.