Réseau Voltaire

L’administrateur de l’USAID ignore qui dépense l’argent du contribuable

+

L’administrateur de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a affirmé au Senat qu’il ignore d’où est surgie l’idée de créer un « réseau social » destiné à provoquer une révolte à Cuba.

Interrogé à ce sujet, le 8 avril 2014, au cours d’une audience sur le budget de l’USAID au sous-comité du Sénat aux opérations extérieures, l’administrateur de l’agence, Rajiv Shah (Sur la photo), a tenté de démentir les révélations de l’Associated Press [1] en affirmant que la création d’un « réseau social » pour les Cubains n’était pas une opération clandestine mais « discrète ».

Le programme en question s’était concrétisé en 2009 sous la forme d’un réseau social appelé « Zunzuneo », qui avait fonctionné jusqu’en 2012, depuis un pays tiers, afin d’attirer des usagers résidant à Cuba dans l’espoir d’arriver à les manipuler pour déclencher une révolte dans l’île.

Pendant l’audience, M. Rajiv Shah a voulu éluder une question directe du sénateur Patrick Leahy sur la paternité du projet, qui s’était caractérisé surtout par des envois massifs de SMS non souhaités à des centaines de milliers de personnes à Cuba.

A la question du sénateur Leahy sur « Qui a eu cette idée ? », M. Shah balbutia que le projet avait été conçu en 2007-2008 et voulut passer à d’autres aspects secondaires malgré les rappels à l’ordre du sénateur, qui finit par perdre patience. L’administrateur de l’USAID finit alors par déclarer : « Je ne sais pas, spécifiquement. » [2].

Au cours de l’audience, le sénateur Leahy souligna à plusieurs reprises que le projet était une absurdité et, en plus, « facile à découvrir » et il rappela que l’Etats-unien Alan Gross est en train de purger 15 ans de prison à Cuba, où il avait tenté de monter illégalement un réseau de télécommunications numériques… sur ordre de l’USAID [3].

Au début de ses questions à l’administrateur de l’USAID, le sénateur démocrate Patrick Leahy – qui occupe depuis décembre 2012 la présidence pro-tempore du Sénat US – rappela que :

« Les États-Unis consacrent entre 15 et 20 millions de dollars aux soi-disant programmes pour la démocratie à Cuba. » (sic) [4]

Présentée par Washington comme une institution indépendante qui s’efforce de favoriser le développement de par le monde, l’USAID est en fait une agence fédérale, financée par des fonds fédéraux – donc, par le contribuable US – approuvés par le Congrès et ses objectifs sont fixés par le Département d’Etat.

De nombreux États, dont la Bolivie [5], Cuba, Haïti, le Honduras, l’Uruguay, le Venezuela et la Russie [6], ont signalé l’USAID comme un écran de la CIA.

[1] Associated Press, « US Secretly Built ‘Cuban Twitter’ to Stir Unrest », par Desmond Butler, Jack Gillum et Alberto Arce ; et « US Secretly Created ‘Cuban Twitter’ to Stir Unrest », par Desmond Butler, Jack Gillum et Alberto Arce, 3 et 4 avril 2014.

[2] « Angry Exchange on Capitol Hill over Cuban Twitter », Associated Press, 8 avril 2014.

[3] « Alan Gross Case Spotlights U.S. Democracy Programas in Cuba », The National Security Archive, 18 janvier 2013.

[4] « The U.S. rise 15 to 20 million dollars for so-called democracy programs in Cuba… »

[5] « Le président Morales expulse l’USAID de Bolivie », 7sur7.be, 1er mai 2013.

[6] « Moscou interdit l’USAID, mais veut poursuivre la coopération économique », Ria Novosti, 21 septembre 2012.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'Otan et le « putsch » turc
« L’art de la guerre »
L’Otan et le « putsch » turc
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
404. Critique de l'École économique de Chicago
« Horizons et débats », n°18, 22 août 2016
Critique de l’École économique de Chicago
Partenaires
 
403. Le modèle suisse de coopération
« Horizons et débats », n°17, 8 août 2016
Le modèle suisse de coopération
Partenaires
 
402. Guerre froide ou amitié européenne ?
« Horizons et débats », n°16, 25 juillet 2016
Guerre froide ou amitié européenne ?
Partenaires