Réseau Voltaire

ÉI : Washington accuse à nouveau ses alliés

+

Intervenant le 23 octobre 2014 devant la Carnegie Endowment for Internationale Peace, le sous-secrétaire états-unien au Trésor, David S. Cohen, a accusé la Turquie, le Kurdistan irakien et la Syrie de vendre illégalement du pétrole volé par l’Émirat islamique (Daesh) [1].

Si l’on veut bien laisser de côté l’accusation lancée contre la Syrie (acheter le pétrole que Daesh lui vole) qui ressort de la pure propagande, c’est la seconde fois que Washington désigne ses alliés Turcs et Kurdes. Le 2 octobre, durant les questions-réponses d’une conférence à Harvard, le vice-président Joe Biden avait identiquement accusé la Turquie, l’Arabie saoudite, le Qatar et les Émirats arabes unis de soutenir secrètement Daesh [2]. Il s’en était excusé par la suite.

Quoi qu’il en soit, Washington ne semble pas prêt à assumer publiquement un soutien à Daesh et manifeste une forte irritation à l’encontre de ses alliés turcs et Kurdes irakiens.

La déclaration de David S. Cohen intervient alors que la Turquie a officiellement, sur pression états-unienne, décidé de venir en aide aux Kurdes syriens assiégés par Daesh à Kobané. Cependant, la plus grande confusion règne sur place où le Pentagone est censé avoir parachuté des armes aux Kurdes syriens, mais en a livrées en réalité pour moitié à Daesh, que ce soit volontairement ou par erreur.

[1] “Remarks by U.S. Treasury Under Secretary David S. Cohen on Attacking ISIL’s Financial Foundation”, David S. Cohen, Carnegie Endowment for Internationale Peace, 23 octobre 2014.

[2] “Remarks by Joe Biden at the John F. Kennedy Forum”, by Joseph R. Biden Jr., Voltaire Network, 2 October 2014.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.