Réseau Voltaire

La France honore les études du genre

+

La philosophe Judith Butler a été décorée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, le 26 janvier 2015, par le consul général de France à San Francisco, Pauline Carmona.

Judith Butler est la créatrice des études du genre selon lesquelles, les identités sexuelles ne sont pas biologiquement déterminées, mais socialement construites. L’ancienne présidente de l’International Gay and Lesbian Human Rights Commission a été vivement critiquée par des mouvement traditionalistes pour qui, au contraire, la Nature nous a fait homme ou femme.

En 1992, le Projet Ornicar, alors présidé par Thierry Meyssan, contestait ces deux visions en faisant remarquer qu’il existe plusieurs manière de définir le genre qui donnent toutes des résultats différents : par la présence des organes sexuels, par la production hormonale ou par la génétique. Ainsi, contrairement à une idée reçue, dans un cas sur 700, les personnes ayant des organes génitaux féminins ne pas sont porteuses de chromosomes XX mais XXY, dans un cas sur 20 000, elles sont porteuses de chromosomes XY pourtant réputés masculins. Par conséquent, les notions de genre qui fonctionnent pour la très grande majorité des humains ne peuvent s’appliquer à certains d’entre eux.

En 1994, la conférence convoquée par les Nations unies au Caire, « Population et Développement », fut le théâtre d’un affrontement entre d’un côté la délégation états-unienne défendant les études du genre, et de l’autre les délégations du Vatican et de l’Iran défendant la vision « naturaliste » (bien que celle-ci ne tienne pas compte des nombreuses anomalies de la nature).

En 2013-14, le gouvernement français annonçait sa volonté de promouvoir ce qu’il nomme la « théorie du genre » dans les écoles, soulevant une forte vague de contestation. En définitive, il retirait son projet et affirmait qu’il n’y a pas de « théorie du genre ».

Les partisans des études du genre visent à créer une société dans laquelle les hommes et les femmes seraient absolument interchangeables, ce qui correspond à leur définition de l’« égalité ». Au contraire, les partisans de la vision « naturaliste » défendent une division des sociétés dans laquelle chaque sexe aurait une fonction particulière ; ce point de vue n’impliquant pas de hiérarchie entre les sexes et étant compatible avec la théorie de « l’égalité en droits ».

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'Otan et le « putsch » turc
« L’art de la guerre »
L’Otan et le « putsch » turc
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
404. Critique de l'École économique de Chicago
« Horizons et débats », n°18, 22 août 2016
Critique de l’École économique de Chicago
Partenaires
 
403. Le modèle suisse de coopération
« Horizons et débats », n°17, 8 août 2016
Le modèle suisse de coopération
Partenaires
 
402. Guerre froide ou amitié européenne ?
« Horizons et débats », n°16, 25 juillet 2016
Guerre froide ou amitié européenne ?
Partenaires