Réseau Voltaire

Négociations entre les Talibans et Kaboul au Qatar

+

Les Talibans se sont montrés très ouverts à un possible accord de partage du pouvoir en Afghanistan, lors des négociations qui viennent de débuter au Qatar. Cependant, ils ont surpris le président Ashraf Ghani en exigeant que, dès à présent, les États-Unis cessent les raids de nuit, libèrent les prisonniers qu’ils torturent, et lèvent les sanctions des Nations unies à l’égard de leurs commandants.

Les négociations sont organisées depuis le 3 mai 2015 par une ONG, les Pugwash Conferences on Science and World Affairs.

Les Talibans ont annoncé qu’ils allaient rouvrir l’ambassade qu’ils avaient brièvement créée au Qatar en juin 2013 et fermée un mois plus tard après l’abdication de l’émir Hamad al-Thani.

La délégation des Talibans a déclaré qu’ils déposeraient les armes lorsque les troupes étrangères auraient quitté le pays. Or, le président Ashraf Ghani est intervenu pour retarder le retrait des forces états-uniennes. Il avait obtenu, en mars dernier, le maintien de 10 000 hommes.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.