Réseau Voltaire

Washington interdit à Ankara de frapper les Kurdes de Syrie

+

Photo : John Allen et Feridun H. Sinirlioğlu

Des déclarations contradictoires ont à nouveau été prononcées ces derniers jours à propos du projet de zone de sécurité en Syrie. Nous avons expliqué depuis le début de la polémique qu’elle est une manipulation médiatique du général John Allen [1]

Le 10 août 2015, le porte-parole du secrétariat d’État, le contre-amiral John Kirby, a affirmé durant son point de presse que Washington n’était pas intéressé à faire quoi que ce soit pour modifier l’intégrité territoriale de la Syrie [2]

Le 11 août, le ministre adjoint turc des Affaires étrangères, Feridun H. Sinirlioğlu, a réitéré que la Turquie « était convenue » avec les États-Unis de créer une zone de sécurité en Syrie. Il a ajouté que les deux parties s’autorisaient à frapper les Kurdes turcs du PKK s’ils entraient dans cette zone.

Le 12 août 2015, le porte-parole du secrétariat d’État, Mark Toner, a confirmé au quotidien kurde Rudaw que Washington avait interdit à Ankara de frapper les Kurdes du YPG en Syrie [3].

Or, le YPG est l’appellation syrienne du PKK.

Également, le 12 août, le Premier ministre turc, Ahmet Davutoğlu, a « appelé » à la création d’une zone de sécurité en Syrie lors d’un entretien avec la BBC.

En définitive, le 13 août, le ministre des Affaires étrangères turc, Mevlüt Çavuşoğlu, a déclaré à la télévision que la Turquie n’avait aucun grief contre le YPG et qu’il n’était pas question de le bombarder.

[1] « Clinton, Juppé, Erdoğan, Daesh et le PKK » et « Syrie, rhétorique et vérité », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 4 et 10 août 2015.

[2] “Daily Press Briefing”, U.S. Department of State, August 10, 2015.

[3] “State Dept : US will not allow Turkey to attack PYD in Syria”, Rudaw, August 12, 2015.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.