Réseau Voltaire

Le Pentagone envisage de dégrader le général Petraeus

+

Photo : David Petraeus (à gauche) avec son protecteur, Henry Kravis (à droite). Le milliardaire-fondateur de KKR est un donateur obligé de la vie politique US et un membre du Groupe de Bilderberg, le réseau d’influence de l’Otan.

Le secrétaire à la Défense, Ashton Carter, devra prochainement décider s’il dégrade ou non le général à quatre étoiles David Petraeus.

Ce dernier, qui avait été arrêté menottes au poignet alors qu’il dirigeait la CIA, a plaidé coupable d’avoir transmis des informations classifiées à sa maitresse et biographe, Paula Broadwell. Échappant à une peine de prison, il avait été condamné à 100 000 dollars d’amende. Cependant, il a récemment reconnu avoir en réalité lui avoir prêté huit carnets personnels qu’il avait rédigé lors de son commandement en Afghanistan. Or, ces carnets contenaient de très nombreuses informations confidentielles, incluant les identités d’agents sous couverture, les capacités de renseignement, des extraits des réunions du Conseil national de sécurité, et de ses discussions avec le président Obama.

Bien qu’il soit exceptionnel de rétrograder un officier des années après les faits qui lui sont reprochés, le secrétaire à la Défense pourrait ainsi sanctionner les complots ourdis par David Petraeus pour le compte du fonds d’investissement KKR. Petraeus, qui fut l’un des créateurs de l’Émirat islamique en Irak (futur Daesh), n’a cessé d’organiser le soutien de multinationales et d’États à l’organisation terroriste, sabotant ainsi la politique de la Maison-Blanche. Il a également œuvré contre l’accord 5+1.

Dans le cas où il serait dégradé, il passerait de général quatre étoiles à général trois étoiles et devrait rembourser le trop perçu de sa retraite. Celle-ci s’élève à 220 000 dollars par an, contre 170 000 pour un trois étoiles. Au demeurant, cela ne devrait pas être très douloureux pour lui compte tenu de son salaire mirobolant à KKR.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

L'Otan et le « putsch » turc
« L’art de la guerre »
L’Otan et le « putsch » turc
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
404. Critique de l'École économique de Chicago
« Horizons et débats », n°18, 22 août 2016
Critique de l’École économique de Chicago
Partenaires
 
403. Le modèle suisse de coopération
« Horizons et débats », n°17, 8 août 2016
Le modèle suisse de coopération
Partenaires
 
402. Guerre froide ou amitié européenne ?
« Horizons et débats », n°16, 25 juillet 2016
Guerre froide ou amitié européenne ?
Partenaires