Réseau Voltaire

Daesh doit faire face aux défections

+

Comme les armées régulières soumises à des guerres trop longues ou à la perspective de la défaite, les mercenaires de Daesh doivent faire face désormais à des mutineries et à des défections de groupes.

Jusqu’à présent, la confiscation des passeports des combattants garantissait à Daesh leur fidélité. Mais ceci ne suffit plus.

Alors qu’en septembre 2014, l’Émirat islamique avait procédé à une purge en liquidant les officiers tunisiens qui avaient pris l’aéroport militaire de Rakka de manière à placer de nouveaux officiers ex-soviétiques et chinois, il engage désormais des procédures disciplinaires pour maintenir la cohésion de ses troupes.

• Le 15 novembre 2015, 73 combattants ont été condamnés à mort et exécutés pour avoir tenté de fuir face à l’attaque des forces irakiennes.

• Le 20 décembre 2015, 10 combattants ont été condamnés à mort et exécutés pour haute trahison.

• Le 29 janvier 2016, plus de 20 combattants ont été condamnés à mort et exécutés à Mossoul pour avoir tenté de faire défection.

Toutes les exécutions ont eu lieu en public, devant leurs camarades de combat.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.