Réseau Voltaire

Le procès des attentats de Mumbai a commencé

+

Le tribunal indien chargé de juger les responsables des attentats de Mumbai (Bombay) a entendu par vidéo-conférence David C. Headley, incarcéré aux États-Unis.

Washington avait organisé cet interrogatoire de manière à lever les soupçons sur son éventuel rôle dans ces attaques.

Selon la version officielle US, en 2001, David C. Headley avait été arrêté aux États-Unis pour trafic de drogue. Il avait alors bénéficié d’une impunité en échange de devenir indicateur de la DEA. Il avait été infiltré au Pakistan, pays dont son père est originaire. En 2002, il aurait rejoint le groupe terroriste Lashkar-e-Taiba sans provoquer de réaction de la DEA. Il aurait été l’un des principaux organisateurs des attentats de 2008 et aurait été arrêté aux États-Unis alors qu’il transportait des plans préparant un attentat contre un journal danois. Condamné à la prison à vie, sa sentence aurait été commuée en 35 ans de réclusion en échange d’information sur son groupe terroriste. Il serait actuellement emprisonné dans un lieu inconnu.

Lors de l’interrogatoire du 8 février, le prévenu a affirmé avoir organisé les attentats à la demande des « majors Ali et Iqbal » de l’Inter-Services Intelligence (ISI - services secrets pakistanais) et que Lashkar-e-Taiba travaillait sous le contrôle de l’ISI. Il a également relaté deux tentatives précédentes qui avaient échoué.

Lors de l’interrogatoire du 12 février, il a affirmé qu’en 2004, une cellule dirigée par la jeune Ishrat Jahan avait été chargée, en vain, d’assassiner le ministre-président du Gujarat, Narendra Modi, actuel Premier ministre indien.

De nombreux commentateurs ont évoqué la possibilité que les attentats de Mumbai aient été commandités par une puissance coloniale de manière à maintenir la division entre l’Inde et le Pakistan. Le fait que David C. Headley ait été un agent de renseignement états-unien et qu’il ait été arrêté aux États-Unis sans possibilité de l’extrader a renforcé les soupçons. Les imputations désignant le Premier ministre pro-US comme cible des Pakistanais ne les ont pas levés.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.

La Chine dresse la table de l'ordre financier mondial
Sommet de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures
La Chine dresse la table de l’ordre financier mondial
par Ariel Noyola Rodríguez
Le crépuscule de l'Otan
Le crépuscule de l’Otan
par Thierry Meyssan
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
Entretien télévisé du 14 juillet 2016
par François Hollande, Réseau Voltaire
 
Le pacte d'acier Otan-UE
« L’art de la guerre »
Le pacte d’acier Otan-UE
par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire
 
Déclaration commune OTAN-UE
Déclaration commune OTAN-UE
par Donald Tusk,Jean-Claude Juncker,Jens Stoltenberg, Réseau Voltaire