Réseau Voltaire

NileSat interrompt la diffusion d’Al-Manar

+

La société satellitaire égyptienne NileSat a soudainement interrompu la diffusion de la chaîne de télévision du Hezbollah, Al-Manar (« Le Phare »).

Les autorités égyptiennes ont dénoncé une chaîne qui « attise les conflits sectaires », une accusation totalement infondée.

Les populations arabes regardent la télévision par satellite, utilisant NileSat (Égyte) ou ArabSat (Ligue arabe —qui vient de déclarer la Résistance libanaise « terroriste »—). Cependant trois autres satellites couvrent la région, un européen, un russe et un iranien.

Les autorités égyptiennes semblent avoir agi sous pression de l’Arabie saoudite, dont elles sont financièrement redevables.

La coupure des moyens de communication de l’Axe de la Résistance est un objectif permanent d’Israël. Durant la guerre de 2006, l’État hébreu avait bombardé presque quotidiennement le siège de la station, transformant les bâtiments en poussière. Cependant, mystérieusement, Al-Manar n’avait jamais cessé d’émettre.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.