Réseau Voltaire

Le chef de l’opposition congolaise avait engagé des mercenaires pour perpétrer un coup d’État

+

Homme d’affaire prospère et ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi, a été arrêté le 13 mai 2016. Il était l’un des principaux leaders de l’opposition au président Joseph Kabila, en République démocratique du Congo. Il aurait été « brutalisé » par la police et a été hospitalisé.

Le procureur général de Lubumbashi a annoncé le 20 mai son inculpation pour « atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’État ». Il a été placé sous mandat de dépôt.

La Justice de RDC l’accuse d’avoir engagé 10 mercenaires états-uniens afin de perpétrer un coup d’État. Le principal suspect, Lewis Darry L., ancien contractant de Blackwater, a été interrogé en présence de diplomates états-uniens et a reconnu les faits. Washington s’est désolidarisé des inculpés.

Selon l’AFP, Moïse Katumbi serait arrivé dans la nuit du 20 au 21 en Afrique du Sud.

« Dossier pénal de Moïse Katumbi Chapwe », Réseau Voltaire, 18 mai 2016.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.