Réseau Voltaire

Les banques libanaises contre la Résistance

+

L’entretien accordé par le président de la Banque centrale du Liban, Riad Salamé, à CNBC a ouvert une guerre entre le système bancaire libanais et le Hezbollah.

M. Salamé a indiqué qu’en application de la loi états-unienne contre le Hezbollah [1], les banques libanaises avaient clôturé une centaine de comptes bancaires, tout en faisant attention à ne pas gêner les clients chiites.

Si le Hezbollah avait anticipé la fermeture des comptes liés à ses activités militaires, il a été surpris par celle de ses comptes liés à ses activités sociales et médicales, notamment ceux des hôpitaux Bahman et al-Rassoul el-Aazam, célèbres dans tout le Levant pour leurs services de pointe.

La décision des États-Unis viole les principes —mais pas la lettre— des Conventions de Genève. Le droit humanitaire international protège l’accès aux services de santé.

[1] « Les banques libanaises partiellement bloquées par une loi US », Réseau Voltaire, 29 avril 2016.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.