Réseau Voltaire

Washington ne combat pas Daesh, il le déplace

Au cours des dernières semaines, Washington a multiplié les déclarations contre Daesh, sans jamais le frapper. Au contraire, ce sont les forces de la République arabe syrienne qu’il a bombardées lorsqu’elle luttaient contre l’organisation terroriste. Il suffit de placer Daesh sur une carte et de l’observer dans le temps pour comprendre la stratégie états-unienne.

| Beyrouth (Liban)
+

À l’occasion d’une cérémonie de commémoration du martyre du prophète Hussein (Achoura), le secrétaire général du Hezbollah libanais a prononcé un discours, dont voici des extraits.

Source
AxedelaRésistance.com

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.