Réseau Voltaire

La Turquie semble se retourner contre Daesh

+

Le président Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, au cours d’une conférence de presse le 27 décembre 2016, que son pays devait désormais faire face à trois organisations terroristes à la fois : Daesh, le PKK (Kurdes) et le FETÖ (Fethullah Gülen).

« Ils [les Occidentaux] nous accusent de soutenir Daesh. Mais maintenant ce sont eux qui soutiennent des groupes terroristes, dont Daesh et le YPG [Kurdes]. C’est très clair. Nous avons des preuves qui le confirment avec des photos et des vidéos », a-t-il précisé.

Depuis le 10 décembre et son rapprochement avec la Russie, la Turquie semble avoir cessé de soutenir Daesh. En retour, l’organisation jihadiste a brûlé vifs deux soldats turcs, le 22 décembre.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.