Réseau Voltaire

Crise diplomatique koweïto-iranienne

+

Dans le contexte de la rupture des relations diplomatiques de l’Arabie saoudite, de l’Égypte, des Émirats arabes unis et du Bahreïn avec le Qatar, soutenu quant à lui par l’Iran et la Turquie, une nouvelle crise diplomatique vient d’éclater dans le Golfe entre le Koweït et l’Iran.

La Cour suprême koweïtienne vient de condamner à de lourdes peines de prison une vingtaine de personnes accusées de préparer des attentats pour le compte de l’Iran (photo). Le gouvernement koweïtien a alors expulsé 15 diplomates iraniens et réduit les activités autorisées de leur ambassade. Le gouvernement iranien a nié toute responsabilité dans cette affaire. En rétorsion, il a convoqué le chargé d’affaire koweïtien, mais n’a pas encore pris de mesures.

L’émir Sabah IV al-Ahmad al-Jabir al-Sabah du Koweït est le doyen des chefs d’État du Conseil de coopération du Golfe et jouit d’une image de modéré. Il est le plus à même de négocier une sortie de crise entre l’Arabie saoudite et l’Iran. Son pays est peuplé à deux tiers par des sunnites plutôt salafistes et à un tiers par des chiites. La presse koweïtienne s’est donc abstenue de décrire les condamnés comme des chiites, mais uniquement comme des criminels.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.