Réseau Voltaire

La Syrie dénonce la coordination israelo-jihadistes

| New York (États-Unis)
+
JPEG - 40.9 ko
Depuis sept ans, Israël soutient les différents groupes jihadistes, y compris Daesh, contre la République arabe syrienne. C’est l’« Opération bon voisin » (sic).

D’ordre de mon gouvernement, je tiens à vous informer de ce qui suit :

Les autorités d’occupation israéliennes ont procédé, lors d’un nouvel acte d’agression perfide, à deux attaques distinctes aux missiles contre la République arabe syrienne : la première dans la nuit du 2 décembre à 0 h 30 contre une position militaire des forces armées syriennes dans le secteur de Kissoué (province de Rif-Damas) et la seconde le 4 décembre à 23 h 30 contre une position militaire des forces armées syriennes dans le secteur de Jamraya (Rif-Damas). Ces deux attaques ont coïncidé avec des tirs de missile et d’obus de mortier de la part de groupes terroristes armés contre divers quartiers résidentiels de Damas et sa banlieue, qui ont occasionné des dégâts matériels dans les lieux visés, ainsi qu’au niveau des biens civils et des missions diplomatiques.

Le fait que les attaques israéliennes coïncident avec celles menées par leurs alliés terroristes constitue la preuve irréfutable de la coordination, du partenariat et de l’alliance qui existent entre Israël d’une part et Daech, le Front Nosra et d’autres groupes terroristes d’autre part. Le fait que les autorités d’occupation israéliennes persistent à mener des attaques contre la Syrie constitue une violation flagrante de la résolution 350 (1974) du Conseil de sécurité sur l’Accord sur le dégagement des forces israéliennes et syriennes et vise à détourner l’attention de l’Armée arabe syrienne alors qu’elle enregistre de nouvelles victoires contre des groupes terroristes, notamment Daech et le Front Nosra, qui sont des alliés et des supplétifs d’Israël. Les attaques israéliennes ont augmenté en nombre et en intensité ces derniers temps et se produisent désormais de manière répétée, tandis qu’Israël cherche à protéger les terroristes et à leur remonter le moral après qu’ils ont été mis en déroute dans bon nombre de secteurs de la République arabe syrienne.

L’appui apporté par Israël aux terroristes dans la guerre qu’ils mènent contre la Syrie est connu de tous et n’est pas matière à interprétation. Israël a été démasqué devant les pays et les peuples du monde entier. Il est désormais ouvertement de mèche avec Daech, le Front Nosra et d’autres organisations terroristes, qui reçoivent de lui des armes, des fonds, des ordres en matière de planification et toutes formes de soutien logistique.

La République arabe syrienne met une fois de plus Israël en garde contre les conséquences de ses attaques persistantes et de son soutien aux groupes terroristes armés. Elle demande une fois de plus au Conseil de sécurité de condamner les agressions israéliennes flagrantes et de prendre de toute urgence des mesures strictes, conformément à la Charte des Nations Unies, afin de mettre un terme à ces agressions et de tenir Israël pour responsable des actes de terrorisme qu’il commet et du soutien qu’il apporte au terrorisme, afin d’exacerber la situation dans la région et dans le monde et d’entraîner une conflagration.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Ref : Onu S/2017/1020

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.