Réseau Voltaire

Novichok : le Premier ministre tchèque contredit le président

+

Contredisant les propos du président de la République tchèque, Miloš Zeman, le Premier ministre, Andrej Babiš, a tweeté « La République tchèque n’a jamais produit, développé, ni stocké aucune substance du groupe Novitchok ».

JPEG - 14.1 ko

Dans un communiqué, il a précisé que son pays avait effectivement réalisé une micro-synthèse d’une substance du groupe Novitchok dans le cadre d’un programme militaire destiné à assurer la protection des civils et des soldats. Il a souligné que cette procédure ne saurait être considérée comme la production ou le développement de cet agent innervant et ajouté que les déclarations du chef de l’État étaient dues à un malentendu.

« Le Novitchok A-230 est différent de l’A-234, qui a été utilisé pour empoisonner Sergueï Skripal au Royaume-Uni », a-t-il affirmé.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.