Réseau Voltaire

Attaque de la Force Al-Qods

| New York (États-Unis)
+
JPEG - 21.6 ko

Le 10 mai 2018, peu après minuit (heure locale), alors que nos citoyens dormaient chez eux, la Force Al-Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique a lancé un tir de barrage de 20 roquettes environ sur le territoire israélien. Heureusement, aucun Israélien n’a été blessé ou tué. Nos forces de sécurité ont riposté contre le lance-roquettes à l’origine de l’attaque et contre des cibles militaires iraniennes en Syrie.

Israël tient le Gouvernement iranien et le régime syrien directement responsables de cette attaque et continuera de défendre énergiquement ses citoyens contre toute agression. Israël ne souhaite pas voir monter la violence mais ne permettra en aucun cas à l’Iran d’établir en Syrie une présence militaire dont l’objectif est d’attaquer Israël et de fragiliser la situation déjà précaire dans la région.

Cette attaque éhontée contre notre souveraineté n’est pas isolée. En février déjà, ma délégation vous avait signalé que les forces iraniennes avaient fait partir de la Syrie un drone chargé d’explosifs à destination d’Israël. Nous vous avons mis en garde à maintes reprises contre l’implantation alarmante de l’Iran en Syrie, et ces agressions ne font malheureusement que nous donner raison. Ces agissements s’inscrivent dans un schéma dangereux de violences perpétrées par l’Iran dans toute la région afin de terroriser des innocents et de mettre en place un régime radical et extrémiste du golfe Persique jusqu’à la Méditerranée.

Je demande au Conseil de sécurité de condamner immédiatement cette attaque et d’exiger que l’Iran retire de la Syrie toute présence militaire, celle-ci constituant une menace pour Israël et pour la stabilité de la région toute entière. La communauté internationale ne peut rester sans rien faire alors qu’un régime tyrannique attaque une nation souveraine et continue de menacer l’existence même d’un État Membre de l’Organisation des Nations Unies.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Source : Onu S/2018/443

Danny Danon

Danny Danon Ancien président mondial du Betar, puis du Likoud. Représentant permanent d’Israël aux Nations unies (depuis 2015).

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.