Réseau Voltaire

7 millions d’Iraquiens privés d’eau cet été ?

+

Selon le ministre iraquien des Ressources hydrauliques, environ 7 millions de personnes pourraient être privées d’eau cet été et seraient alors contraintes d’être déplacées.

Plusieurs cours d’eau ont vu leur niveau baisser drastiquement depuis un an.

Sur les clichés ci-dessus, on voit un des principaux bassins de rétention photographié le 25 mai 2017 (à gauche) et un an plus tard (à droite). La baisse des eaux est saisissante.

Ce phénomène soudain ne serait pas dû aux modifications du climat, mais à l’entrée en service de barrages en Iran et en Turquie.

L’Iran traverse également un grave problème d’accès hydraulique, les Iraniens consommant plus du double d’eau par personne que leurs voisins. La République islamique s’est donc lancée dans un vaste programme de construction de barrages.

Le gouvernement iraquien considère donc que les nouvelles constructions iraniennes ne sont pas justifiées. Téhéran devrait éduquer ses citoyens à un usage plus raisonnable de l’eau. L’Iraq estime que, compte tenu de ce gaspillage, l’Iran viole plusieurs traités internationaux en construisant de nouveaux barrages. L’affaire devrait être portée en justice.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.