Réseau Voltaire

La Turquie échoue à enlever un de ses ressortissants en Mongolie

+

Les services secrets turcs du MIT (Millî İstihbarat Teşkilatı) ont tenté d’enlever un citoyen turc en Mongolie sans y parvenir.

Considéré par le MIT comme lié au prédicateur Fethullah Gülen, le professeur Veysel Akçay a été enlevé à l’entrée de son école par cinq membres des services secrets turcs, puis transporté à l’aéroport d’Oulan Bator où un CL604 Challenger de l’armée turque l’attendait.

Prévenue par les collègues du professeur, la police mongole a interdit le décollage de l’appareil tant que Veysel Akçay serait retenu. Il a finalement été libéré à la suite de huit heures de négociations.

Durant l’incident, les autorités turques, y compris le ministre des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu, ont nié l’action de leurs services secrets.

Le Premier ministre adjoint turc, Bekir Bozdağ, avait déclaré en avril dernier que 80 ressortissants turcs avaient été « empaquetés » par le MIT dans 18 pays différents [1]. Si des enlèvements, avec la complicité des autorités locales, ont été signalés en Ukraine et au Gabon, une autre opération avait donné lieu à un scandale au Kosovo [2].

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.