Réseau Voltaire

Le chef de l’opposition bahreïnie condamné à la prison à vie

+

Cheikh Ali Salman, ancien président du parti Al-Wefaq, et deux de ses adjoints, Hassan Sultan et Ali al-Aswad, ont été condamnés par un tribunal bahreïni à la prison à vie. Ils ont été déclarés coupables de contacts avec le régime qatari en vue de renverser la monarchie.

Les trois condamnés sont des personnalités chiites qui mènent la lutte contre la famille régnante sunnite des al-Khalifa. En 2011, les Khalifa répondaient aux manifestations pacifiques en appelant l’Arabie saoudite au secours. Celle-ci déployait les « Aigles de Nayef » qui se livrèrent à une répression sanglante.

Le cheikh Ali Salman est une personnalité charismatique qui demanda la restauration du Parlement (dissout en 1990), organisa de vastes manifestations et fut contraint à l’exil aux Émirats et au Royaume-Uni de 1995 à 2001. Il n’a aucun lien avéré avec le Qatar. Le parti Al-Wefaq est interdit depuis 2016 et les trois prévenus étaient incarcérés depuis.

Selon Amnesty International, le procès n’était qu’une mise en scène et les trois condamnés sont des prisonniers de conscience.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.