Réseau Voltaire

Journée insurrectionnelle dans le centre de Paris, à Marseille et Avignon

+

Le Mouvement des « gilets jaunes », qui manifeste partout en France sans discontinuer depuis le 17 novembre 2018, a organisé le 1er décembre sa seconde manifestation nationale dans la capitale.

Celle-ci a donné lieu à des émeutes et des incendies d’abord aux Champs-Élysées, puis dans plusieurs quartiers du centre de Paris. Elles se sont étendues dans la soirée au sud du pays, à Marseille et Avignon, faisant plus d’une centaine de blessés ; des scènes sans précédent depuis un siècle.

Les manifestants protestent contre le niveau abusif des prélèvements obligatoires (impôts, taxes et cotisations sociales) qui a augmenté de 30 % en dix ans provoquant un effondrement du niveau de vie des classes sociales non globalisées. Ce mouvement s’est formé sur Facebook à l’occasion d’une hausse des taxes sur les carburants. Il n’est pas structuré et échappe à tout contrôle.

Les forces de l’ordre sont complétement dépassées. Elles ont fait largement usage de grenades lacrymogènes, de sorte que les matériels de maintien de l’ordre commencent à manquer.

Contrairement au Brexit britannique, à l’élection de Donald Trump aux États-Unis et à la coalition anti-système en Italie, ce mouvement est le premier violent en Occident contre les effets de la globalisation financière.

Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.