Réseau Voltaire

Du chanvre dans les urines - Une interview de Michka

+

Spécialiste du cannabis, Michka vient de publier son troisième livre sur le sujet : "Le Chanvre, renaissance du cannabis". Le 4 avril prochain, elle doit comparaître devant les tribunaux en compagnie du Dr Bertrand Lebeau de Médecins du monde. Ils sont poursuivis en diffamation par le grand pourfendeur du cannabis, Gabriel Nahas, pour des articles parus dans l’ancienne formule de "Maintenant".

- "Maintenant" : En France, le chanvre est cultivé légalement. Serait-il possible d’être contrôlé positif dans les urines après avoir absorbé du "chanvre légal" ?

- Michka : Oui, c’est possible. La police suisse vient d’en faire l’expérience avec de l’huile de table parfaitement légale, obtenue par pression à froid de graines de chanvre (ou chènevis). Cette huile de table, qui a d’ailleurs des propriétés diététiques uniques, ne contient que des traces de la substance psycho-active, le THC (0,001 g par litre). Or cette huile a été administrée à un policier, à raison de une cuillerée aux trois repas principaux, et, le lendemain, pas de doute, ses urines étaient positives. Le chanvre cultivé légalement en France pour ses fibres appartient à des variétés ne contenant, elles aussi, que des traces de THC. Si l’on fumait ou ingérait une grande quantité de ce chanvre légal, on pourrait être contrôlé positif tout en ne ressentant aucun effet psychotrope. Les tests d’urine nous renseignent sur la présence de quantités infinitésimales de métabolites du THC, pas sur la sobriété des individus au moment du test.

- Faut-il craindre une généralisation de ces tests ?

M. : Nous nous trouvons à une époque charnière ; la répression semble s’accentuer alors même que le cannabis commence à être reconnu en tant que phénomène de société. L’épisode tragi-comique des tests d’urine sur les sportifs est un avant-goût de ce qui nous attend tous. C’est le nouveau front de la répression. Au lieu d’aller voir si les gens ont du hasch dans leurs poches, on va chercher s’ils ont des traces de THC dans leurs urines. Il est difficile de faire davantage effraction dans la vie privée.

Un député, maire UDF, Jean-Pierre Foucher, vient d’ailleurs de déposer une proposition de loi à l’Assemblée nationale à laquelle les défenseurs des libertés individuelles feraient bien de s’intéresser d’urgence. En principe, cette loi vise à "réprimer la conduite automobile sous l’emprise de stupéfiants" et propose de contraindre les conducteurs à effectuer ces tests d’urine en cas d’infraction. Or, les tests de dépistage du cannabis ne nous disent pas si les gens sont ou non en état de conduire : ces tests peuvent s’avérer positifs plusieurs jours après qu’on ait fumé de l’herbe ou du hasch, alors que l’effet d’un joint se dissipe au bout d’une heure ou deux. Le test ne sert donc pas à dire si une personne donnée est sous l’emprise du cannabis ; il sert purement et simplement à identifier les utilisateurs.

- Pourquoi dit-on que le chanvre pourrait être le "cheval de Troie" du cannabis ?

M. : Avec le chanvre, il devient pour la première fois possible, depuis que le cannabis est considéré comme stupéfiant par les conventions internationales, de dire le bien qu’on pense de cette plante sans tomber sous le coup de la loi. Comme il se trouve que le chanvre possède en outre de réelles vertus écologiques, le mouvement de redécouverte du chanvre est aussi porté par les écolos, comme les Verts en Allemagne ou Greenpeace, qui s’y intéressent de près. Porter un pantalon en toile de chanvre ou écrire ses lettres sur papier chanvre sont des gestes symboliques pour de nombreux fumeurs de cannabis qui peuvent ainsi revendiquer leur liberté d’expression.

Propos recueillis par Hugo Verlomme


Attention, livre en chanvre !

Avec son troisième ouvrage sur le cannabis, Michka nous ouvre les portes de la galaxie chanvre, nous faisant découvrir mille et une métamorphoses de cette petite plante qui soulève tant de passions. Car chanvre et cannabis sont bien une seule et même plante, capable de se métamorphoser aussi bien en fibres textiles qu’en tapis volant. Aujourd’hui le "mouvement chanvre" déferle en Occident, porteur d’espoirs, subtil mélange de subversion douce et d’écologie. Ce livre illustré, imprimé sur papier chanvre (inutile de le fumer !), est un guide pratique pour s’y retrouver dans la multiplicité des produits dérivés du chanvre, mais aussi une inspiration pour le futur.

H.V.

"Le Chanvre, renaissance du cannabis", Michka, éditions Georg (110 F).

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.