Réseau Voltaire

Ahmed Manai

Docteur d’État en stratégie économique, ancien expert auprès des Nations unies. Arrêté et torturé en 1991 pour s’être présenté en indépendant aux élections législatives tunisiennes, il fuit en France où il vit 17 ans en exil et fonde le Comité tunisien d’appel à la démission de Ben Ali. De cette expérience, il tire le Supplice tunisien : Le jardin secret du général Ben Ali. En 2008, il rentre dans son pays en qualité de président de l’Institut tunisien des relations internationales. En 2012, il était membre de la Mission d’observation de la Ligue arabe en Syrie. Durant la révolution du jasmin, il s’engage à nouveau, cette fois contre Rached Ghannouchi et la main-mise des islamistes.

2 articles
 



Articles les plus populaires