Réseau Voltaire

Manolis Glezos

En mai 1941, il fit descendre le drapeau nazi accroché par l’occupant à l’Acropole. Leader de la gauche grecque après la guerre, il a été condamné trois fois a la peine de mort pour ses activités politiques. Il fut sauvé, entre autres, grâce à la mobilisation de plusieurs personnalités européennes, dont le général De Gaulle qui l’avait appelé le “premier Résistant d’Europe”.