Réseau Voltaire

« Sandjar Oumarov, leader de la "coalition ensoleillée" »

+

J’ai participé à la création en 1991 de la première compagnie de téléphone mobile d’URSS, Ouzdounrobita, avec des investissements américains. Ce premier projet, ainsi que l’indépendance du pays, m’ont incité à promouvoir les investissements étrangers dans l’agriculture. Cela m’a permis d’initier en 1992 la création de l’Union Républicaine de Commerce Extérieur Ouzagrotradeinvest. Elle s’occupait d’investissements étrangers dans la production de fruits et de légumes, ainsi que de leur exportation. Nous sommes aussi à l’origine du financement par la Banque mondiale de plusieurs usines. Je me suis enfin occupé d’investissements dans le domaine du gaz et du pétrole. En 1996 j’ai rendu possible l’apport d’investissements américains dans la création d’une compagnie de transport américano-ouzbek, Neftegaztrans. Notre dernier projet c’est la construction en Ouzbékistan d’une usine de production de carburant à partir de gaz naturel. L’Ouzbékistan est très riche en gaz naturel mais l’extraction de pétrole baisse régulièrement. Notre entreprise se propose de construire pour un milliard de dollars d’investissements directs nord-américains.
La coalition Ouzbékistan ensoleillé est une union ouverte de différentes organisations pour la réalisation de réformes réelles et radicales dans la vie socio-économique du pays. Les pseudo-réformes menées par le pouvoir et Oli Majlis nous ont menés dans une impasse. Si le président actuel se montre prêt aux réformes, il est encore possible d’apaiser la situation. Nous demandons le remplacement de tout le conseil des ministres. Le président doit ensuite confier le pouvoir à des réformateurs, l’armée et les services de sécurité peuvent rester sous contrôle du président mais ne doivent pas se politiser. Si j’étais Premier ministre, j’organiserais un conseil économique consultatif international pour qu’avec l’aide d’économistes, de financiers et de politiciens nous réfléchissions à un programme de réformes en accord avec les organisations financières internationales. J’organiserais ensuite une consultation nationale pour faire approuver ces réformes.
Presque toute l’économie du pays est contrôlée à la soviétique par une bureaucratie corrompue. La coalition ensoleillée est favorable à un libéralisme et une économie de marché libre qui permettra aux Ouzbeks de conserver leur famille et de construire un avenir meilleur. Nous sommes pour la privatisation de tous les secteurs de l’agriculture et de l’industrie mais en conservant à l’esprit les erreurs commises en Russie. Le système bancaire est en situation de crise chronique et au bord du krach, il faut mener une politique macro-économique ferme orientée vers le développement de l’économie privée.

Source
Tribune-uz (Fédération de Russie)

« Санджар Умаров, руководитель “Солнечной Коалиции” », par Sanjar Oumarov, Tribune-uz, 8 juin 2005. Ce texte est adapté d’une interview.

Sanjar Oumarov

Sanjar Oumarov est un oligarque actif dans le secteur pétrolier, qui a attiré des investissements étrangers, notamment états-uniens, dans son pays. Il a été élu à la tête de la coalition Ouzbékistan ensoleillé. Sa maîtrise de la langue française lui a permis d’enseigner à Biskra en Algérie dans les années 1980.

 
Réseau Voltaire

Voltaire, édition internationale

Articles sous licence creative commons

Vous pouvez reproduire librement les articles du Réseau Voltaire à condition de citer la source et de ne pas les modifier ni les utiliser à des fins commerciales (licence CC BY-NC-ND).

Soutenir le Réseau Voltaire

Vous utilisez ce site où vous trouvez des analyses de qualité qui vous aident à vous forger votre compréhension du monde. Ce site ne peut exister sans votre soutien financier.
Aidez-nous par un don.

Comment participer au Réseau Voltaire ?

Traducteurs de niveau professionnel : vous pouvez nous aider à rendre ce site accessible dans votre langue maternelle.