Réseau Voltaire
États

Paraguay

Honduras (juin 2009) - Paraguay (juin 2012)
D’un coup d’État à l’autre
par Éric Toussaint
D'un coup d'État à l'autre 1er juillet 2012
Trois ans après le coup d’État institutionnel contre le président démocratiquement élu du Honduras Manuel Zelaya, une opération similaire vient de déposer le président du Paraguay Fernando Lugo, également élu suivant les normes sacrosaintes du suffrage universel mais devenu – comme Manuel Zelaya – un caillou dans le soulier de l’oligarchie paraguayenne et de ses maîtres de Washington, qui s’étaient bien accommodés par contre des 35 ans de pouvoir répressif du général Alfredo Stroessner. Le professeur Eric Toussaint explique comment la bénédiction de Washington au coup institutionnel hondurien de 2009 a ouvert la porte au putschisme institutionnel, en fait des coups d’État déguisés en processus légaux et avalisés par les parlements et les élites oligarchiques.
 
Le contentieux Paraguay-Brésil
Barrage d’Itaipu : accord historique ou impérialisme brésilien ?
par Cécile Lamarque
Barrage d'Itaipu : accord historique ou impérialisme brésilien ? Liège (Belgique) | 4 août 2009
Après 10 mois d’âpres négociations, le président brésilien Lula da Silva et son homologue paraguayen Fernando Lugo ont annoncé samedi 25 juillet la conclusion d’une Déclaration qualifiée d’« historique » sur l’exploitation du barrage hydroélectrique d’Itaipu. Forte de 31 points qui recouvrent divers aspects des relations commerciales, énergétiques, migratoires et de l’intégration régionale, et avec des avancées concernant la libre disponibilité et le prix de l’énergie paraguayenne cédée au Brésil, cette Déclaration cache cependant mal la volonté hégémonique du géant brésilien. Si d’aucuns y voient la pleine satisfaction des revendications paraguayennes et une avancée majeure vers la récupération du contrôle de ses ressources naturelles, la Déclaration s’apparente davantage à une « feuille de route » mue par les visées impérialistes du Brésil et visant à calmer les velléités du gouvernement paraguayen de sortir du giron (...)